BESOMS : le Docteur Jean Saey clôture deux belles années de présidence


Publié le Lundi 05 Mars 2018

BESOMS : le Docteur Jean Saey clôture deux belles années de présidence

Pendant deux ans, le Docteur Jean Saey a assuré la présidence de la Belgian Section of Obesity and Metabolic Surgery. Le BESOMS rassemble des chirurgiens issus d’hôpitaux universitaires et non universitaires des parties francophones et néerlandophones du pays. Le Docteur Jean Saey dresse le bilan de cette présidence et du symposium international qui l’a clôturé.

Comment l’activité de Chirurgie Métabolique et Bariatrique a-t-elle évolué ces dernières années au CHR Mons-Hainaut ?

Nous avons atteint, au CHR Mons-Hainaut, un niveau d’excellence en Chirurgie Bariatrique et Métabolique. Les centres qui font plus de 100 interventions par an sont repris dans cette catégorie. Nous sommes à 150 interventions par an au CHR. Cela a été rendu possible grâce à la collaboration extrêmement étroite avec le service d’Endocrinologie et le CRPO (Centre de Revalidation des Patients Obèses) coordonnés par le Docteur Idès Colin. La Chirurgie Métabolique est devenu un outil qui contribue à améliorer le diabète. Cet aboutissement est aussi le fruit du travail des infirmières des services d’hospitalisation, du personnel du bloc opératoire, des médecins anesthésistes, des assistants, et de tous ceux qui ont toujours été là pour promouvoir la chirurgie. L’image de la Chirurgie Bariatrique et Métabolique a fortement évolué ces 15 dernières années. Aujourd’hui, elle est très bien acceptée et comprise même si elle reste une chirurgie à haut risque. Cela grâce à toutes ces équipes qui gravitent autour de nous. Je tiens à les remercier.

Quelle a été votre rôle au sein de la Belgian Section of Obesity and Metabolic Surgery ?

J’ai eu la chance d’avoir été élu Président de la Société Belge de Chirurgie de l’Obésité (BESOMS - Belgian Section of Obesity and Metabolic Surgery). C’est une belle reconnaissance. L’objectif du BESOMS est de promouvoir les différentes techniques dans le domaine de l’obésité et des pathologies métaboliques. Nous avons décidé de mettre sur pied un congrès national qui a eu lieu le 19 janvier 2018 à Bruxelles. Il s’agissait du premier congrès national organisé en Belgique sur ce sujet. Nous avons accueilli 160 participants dont plus de 100 chirurgiens. Nous avons donné à ce symposium une connotation internationale en invitant des orateurs étrangers de prestige qui ont présenté des techniques nouvelles. Par exemple, le Professeur Antonio Torres de Madrid est venu nous parler du SADI (Single Anastomosis Duodeno Ileal Bypass) qui est une technique prometteuse. Le Docteur David Nocca de Montpellier a présenté la cure anti-reflux associée à la Chirurgie de l’Obésité. Les orateurs universitaires belges en la matière ont pu s’exprimer également et faire le point sur les dernières techniques.

Quels ont été vos principaux objectifs en tant que président de cette organisation ?

Nous avons mis sur pied un registre belge de la Chirurgie de l’Obésité. C’est une première en Belgique. Nous avons travaillé avec la firme Eonix sur ce projet. Nos données sont transférées vers un registre international, l’IFSO (International Federation for the Surgery of Obesity and Metabolic Disorders). En Belgique, entre 10.000 et 11.000 procédures de chirurgies sont pratiquées chaque année. Il existe de nombreux centres. Un de mes challenges était de rassembler ces données dans un registre unique. Nous avons eu besoin de coordinateurs dans les différents hôpitaux. A noter, le président de l’IFSO est un Belge, le Professeur Jacques Himpens. C’est la première fois qu’un Belge est à la tête d’une société internationale de Chirurgie.

Vous accordez également une place importante à la formation des futurs chirurgiens…

Lors du congrès, nous avons invité 30 assistants (10 Wallons, 10 Bruxellois et 10 Flamands) à travers le pays afin de les initier aux techniques de Chirurgie de l’Obésité. Grâce à un sponsoring, nous avons pu obtenir 10 boîtes de chirurgie virtuelle. Les assistants ont donc pu s’entraîner en marge du congrès dans une session parallèle à travers la réalité virtuelle. Nous allons pouvoir bénéficier d’une de ces boîtes de chirurgie virtuelle au CHR. Il s’agit du système SIMENDO (Simulator for Endoscopy). Cela permet aux assistants et aux chirurgiens de s’entraîner comme dans un simulateur de vol par exemple. Une de mes missions importantes durant mon mandat était d’offrir aux assistants l’opportunité de s’entrainer virtuellement à la chirurgie laparoscopique bariatrique.

Quel bilan tirez-vous de ces deux années ?

Je tire un beau bilan de ces deux années de présidence de la BESOMS qui se clôturent avec un congrès de prestige. Ça a été une expérience extraordinaire. A ce jour, j’ai opéré 1.800 cas de Chirurgie de l’Obésité. Tout ce travail a été rendu possible grâce aux différentes équipes (infirmiers, assistants, médecins…) et aux directions du CHR Mons-Hainaut. A noter également, l'adjonction du Docteur Laura Mart, qui est une coéquipière précieuse. Tout cela s'inscrit en perspective dans notre nouveau service de Chirurgie Générale et Viscérale à la tête duquel le Docteur Nora Abbes nous permet d'augmenter nos performances dans toutes les sous-spécialités. Un Immense merci à toutes et à tous.

Docteur Jean SAEY, Service de Chirurgie Générale et Viscérale, CHR Mons-Hainaut

Découvrez la page Facebook du CHR Mons-Hainaut Découvrez la page linkedIn du CHR Mons-Hainaut