Lancement de l’autodialyse sur le site Warquignies


Publié le Lundi 09 Mai 2016

Lancement de l’autodialyse sur le site Warquignies

Une unité flambant neuve d’autodialyse a ouvert ses portes aux patients ce lundi 25 avril 2016 sur le site Warquignies. Actuellement, six postes sont disponibles trois jours par semaine (lundi, mercredi et vendredi). Entre la dialyse à l’hôpital et l’hémodialyse à domicile, l’autodialyse permet aux patients de bénéficier d’une structure moins médicalisée que l’hôpital mais plus rassurante que le domicile.

Après discussion avec le néphrologue, l’infirmière reçoit le patient en consultation pré dialyse afin de lui proposer les  différentes possibilités de traitement de suppléance rénale.

Plusieurs choix s’offrent aux patients :

Tout d’abord, la transplantation rénale qui consiste à greffer un rein sain, prélevé sur un donneur vivant ou en état de mort cérébrale.

Ensuite, la dialyse péritonéale, où l’épuration sanguine s’effectue dans la cavité abdominale au travers de la membrane péritonéale, cette technique peut se faire de jour ou de nuit. Elle s’effectue au domicile du patient après qu’il ait reçu une formation ou avec l’aide d’une infirmière à domicile préalablement formée par l’équipe de dialyse du CHR Mons-Hainaut.

Et enfin, pour l’hémodialyse, trois options s’offrent à lui : l’hémodialyse en centre hospitalier, à domicile ou au sein d’une unité d’autodialyse. Le premier cas est réservé aux patients nécessitant une surveillance médicale importante. L’hémodialyse à domicile est, quant à elle, proposée aux patients autonomes et actifs qui suivent une formation pointue dans le centre de dialyse extra hospitalière. La troisième alternative, l’autodialyse, permet aux patients de bénéficier d’une structure moins médicalisée que l’hôpital mais qui peut être plus rassurante que le domicile. Une infirmière y est présente en permanence.  Après avoir reçu une formation de base qui dure environ un mois, le patient sera acteur de son traitement. Il  participera aux actes techniques

L’autodialyse à Warquignies : quels intérêts pour le patient ?

L’unité d’autodialyse offre des plages horaires adaptées à la vie sociale et professionnelle des patients (possibilité jusque 22 heures) Le patient peut faire le choix de venir se dialyser en fin de journée. « L’avantage de cet horaire est de venir après son travail, cela évite de « perdre une journée », de cette façon après la séance le patient peut aller se coucher », explique Muriel Hellemans, infirmière en chef du service de dialyse du CHR Mons-Hainaut. « Le patient  participe à son traitement. Cette autonomie a un impact sur son moral car il est moins dépendant de sa machine. » Lorsque le patient arrive dans l’unité, il se rend au vestiaire où un casier lui est réservé, il se lave le bras, prend son matériel dans la pièce de stockage et se pèse. L’infirmière présente en permanence branche ensuite le patient à la machine de dialyse. «  Nous sommes dans un environnement extrahospitalier. Nous travaillons en civil. Nous mettons un tablier pour la connection et la déconnection. »

Cette unité accueille également des patients moins autonomes afin d’offrir un service de proximité. Un néphrologue est présent dans le service. L’unité composée de 6 postes de dialyse, est  située au premier étage au-dessus du magasin central sur le site Warquignies, soit à l’écart des services hospitaliers. La décoration y est agréable et le personnel présent est motivé et dynamique. Le cadre est lumineux et verdoyant. Un service hôtelier et multimédia est à disposition des patients

A la salle d’autodialyse viennent s’ajouter le bureau de consultation des néphrologues, une cuisine pour le personnel, une salle d’attente, ainsi que le bureau de consultation pour la dialyse péritonéale. Un autre aspect important, et non négligeable, est la facilité de parking sur le site Warquignies.

D’autres projets seront lancés prochainement pour les patients dialysés. « Nous souhaiterions nous lancer dans l’hémodialyse à domicile. Pour ce faire, nous devrons mettre le patient en situation et le former sur le long terme. La volonté du gouvernement est d’encourager à la dialyse extrahospitalière pour les patients qui le souhaitent. »

Découvrez la page Facebook du CHR Mons-Hainaut Découvrez la page linkedIn du CHR Mons-Hainaut