Service de Chirurgie Générale et Viscérale : « Un projet de haute performance »


Publié le Jeudi 05 Octobre 2017

L’unité médico-chirurgicale du site Saint-Joseph a rouvert ses portes le 27 septembre dernier après une longue période estivale marquée par une transformation complète du service. En plus de la rénovation matérielle nécessaire et indispensable au confort du patient, une nouvelle configuration du service de Chirurgie Générale et Viscérale voit le jour.

Le plateau chirurgical a été modifié et adapté pour une optimalisation de la prise en charge du patient opéré, tout en répondant aux mieux à ses besoins. Le T4 (4ème étage de la Tour) fait en effet peau neuve, et toute l’équipe, à la fois paramédicale et médicale, se réjouit d’accueillir les patients dans cette nouvelle structure.

Notre équipe poursuivra, comme auparavant, son travail sur les deux sites. Les consultations de Chirurgie et l’activité opératoire sont bien évidemment maintenues sur les sites Saint-Joseph et Warquignies. Nous avons toutefois apporté une modification dans le profil, et surtout dans la répartition de notre pratique chirurgicale.

Depuis plusieurs années, nous  nourrissons le projet de développer un bloc opératoire essentiellement dédié à la Chirurgie Ambulatoire permettant de prendre en charge des pathologies spécifiques qui représentent une grande partie de notre activité. Grâce aux nombreux travaux réalisés dans le domaine de l’anesthésiologie, et notamment suite aux développements de molécules anesthésiantes rapidement réversibles, aux anesthésies loco-régionales, aux blocs nerveux, aux antalgiques post-opératoires… mais aussi grâce, au développement de techniques chirurgicales mini-invasives (coelioscopie, Sils, Tamis), la chirurgie ambulatoire a pris une ampleur considérable au cours de ces dernières années. Quelques chiffres tirés de l’AFC (Association Française de Chirurgie) de cette année peuvent l’illustrer. La chirurgie ambulatoire a commencé à se développer aux Etats-Unis il y a déjà 30 ans, et il y a 20 ans dans les pays du Nord de l’Europe. En France, depuis 1992, la proportion de patients opérés en hôpital de jour est sans cesse croissante, avec un taux global national de 54% en 2016.

L’objectif premier de la chirurgie ambulatoire est la réhabilitation rapide du patient opéré, en toute sécurité, en respectant un itinéraire clinique bien codifié qui commencera par une bonne sélection des patients en pré-opératoire. Cela à travers une consultation d’évaluation pré-interventionnelle par les anesthésistes et par la cellule des infirmières pré-op. Le patient ambulatoire bénéficiera d’un suivi post-opératoire très rapproché avec des consultations selon un schéma standard précis au dispensaire chirurgical du CHR Mons-Hainaut. France Coupé, infirmière en chef du dispensaire, a organisé des plages « dispensaire chirurgical » qui permettront de suivre de manière plus précoce, par rapport à la chirurgie conventionnelle, les patients opérés avant la visite chez le chirurgien, et, par conséquent réaliser un contrôle clinique ainsi qu’un contrôle des plaies chirurgicales conjointement par nos infirmières spécialisées en soins de plaie et par l’assistant de chirurgie. 

Avec la collaboration de nos confrères anesthésistes et de nos équipes infirmières du bloc opératoire, de l’hôpital de jour et du dispensaire, et avec le soutien de la direction médicale, toute l’équipe du service de Chirurgie Générale et Viscérale développera un bloc de haute performance de Chirurgie ambulatoire sur le site de Warquignies afin de proposer une qualité optimale en termes de soins et de prise en charge pré et post-opératoire aux patients la région Mons-Borinage.

Le bloc ambulatoire permettra d’accueillir dans un premier temps la chirurgie pariétale, la chirurgie proctologique, la chirurgie d’exérèse de lésions superficielles, la mise en place d’accès veineux permanents de type port-à-cath, et une proportion de l’ordre de 25% de la pathologie lithiasique non compliquée de la vésicule biliaire, chez des patients sélectionnés, entourés et encadrés. Sur le plan chirurgical, le site Warquignies adoptera donc un profil « ambulatoire » grâce à la collaboration interdisciplinaire des équipes dynamiques et  enthousiastes sur place. 

Le site Saint-Joseph, quant à lui, adoptera sur le plan chirurgical un profil « aigu » par la prise en charge d’une part, de toutes les urgences chirurgicales qui y seront désormais centralisées, et, d’autre part, de la chirurgie dite «viscérale», nécessitant une hospitalisation conventionnelle. C’est-à-dire, la chirurgie des pathologies digestives, oeso-gastriques, colorectales, bariatriques, mais aussi toute la chirurgie oncologique. L’unité « T4 » sera non seulement une unité de Chirurgie par excellence mais aussi une unité médico-chirurgicale, avec l’activité métabolique déjà bien organisée et établie depuis plusieurs années par le Docteur Jean Saey et le Docteur Idès Colin, et une activité gastroentérologique spécifique et restreinte à la prise en charge de patients souffrant de pathologies nécessitant une intervention chirurgicale à distance.

Le patient sera donc au centre d’une prise en charge pluridisciplinaire au sein d’une unité supervisée, sur le plan infirmier, par Hugues Fally, par l’assistant de chirurgie, par un praticien hospitalier, le Docteur David Guery, et par le chirurgien superviseur de l’unité. 

L’équipe multidisciplinaire de l’unité de Chirurgie s’enrichit d’une infirmière stomathérapeute, Jenifer Descamps. Cela permet d’accompagner le patient stomisé dès la consultation pré-opératoire, avec un suivi minutieux tout au long de son hospitalisation. Cette dernière assure
déjà à l’heure actuelle des consultations post-opératoires régulières au sein du CHR Mons-Hainaut. 

En bref, divers programmes seront intégrés prochainement dans certaines disciplines, comme le ERAS (Enhanced Recovery After Surgery) plus connu sous le nom de Fast-Track, fraichement implémenté en chirurgie bariatrique, et plusieurs projets sont également en cours d’élaboration. Afin de mener tous ces projets à leur terme, dès le 2 octobre, un jeune chirurgien va rejoindre l’équipe, déjà composée du Docteur Jean Saey, du Docteur Laura Mart et du Docteur Armand Ndjana. Il s’agit du Docteur Federico Famiglietti, dont la formation aux Cliniques universitaires Saint-Luc et à la KUL font de lui un collaborateur hors pair.

La réorganisation du plateau chirurgical sur les deux sites et la rénovation de l’unité T4 permettront d’offrir aux patients de la région de Mons-Borinage un confort et une qualité de soins optimale grâce au travail acharné des équipes pluridisciplinaires qui gravitent  constamment autour du patient et grâce aux techniques chirurgicales mini-invasives que nous réalisons et continuons à développer au quotidien.

Docteur Nora ABBES ORABI
Chef du Service de Chirurgie
Générale et Viscérale
CHR Mons-Hainaut

Découvrez la page Facebook du CHR Mons-Hainaut Découvrez la page linkedIn du CHR Mons-Hainaut