Services paramédicaux

Psychologie

L’équipe des psychologues du CHR Mons-Hainaut est constituée de personnes travaillant chacune dans un domaine bien spécifique de l’accompagnement des patients hospitalisés ou suivis en consultation.

L’hospitalisation peut être un moment difficile à vivre tant pour le patient que pour ses proches. Elle  peut amener différentes questions, doutes, émotions qu’il  est parfois bon de partager. Les psychologues hospitaliers du CHR interviennent auprès du patient et/ou de ses proches au cours de l’hospitalisation dans des secteurs très diversifiés.

Au sein du service de pédiatrie

Le service de pédiatrie du CHR accueille des enfants hospitalisés pour des raisons médicales et psycho-sociales (services SAJ, SPJ, etc …)  Le rôle de la psychologue est d’accompagner ces enfants mais de manière différente.

D’une part, elle s’occupe d’analyser la situation de enfants placés par de l’observation, en effectuant des bilans affectifs  et intellectuels, en offrant des entretiens individuels.  Le travail est de mettre en place un suivi pour les enfants en souffrance face à leur vécu difficile voire traumatique.

D’autre part, un soutien peut être apporté aux enfants malades et à leurs parents. Cet accompagnement psychologique ponctuel permet de mettre des mots sur le caractère anxiogène de l’hospitalisation et/ou de l’intervention chirurgicale.

Pour plus d'informations contactez le 065/44.95.01

Au sein du service de maternité

Une psychologue se tient à la disposition de la patiente et de ses proches lorsque la parentalité est source de souffrance (deuil périnatal).

Pour plus d'informations contactez le 065/44.95.01

Dans le cadre de la dialyse

Le traitement par dialyse peut être vécu comme un évènement traumatique par les patients. Elle induit effectivement différents changements et une certaine fragilité tant sur le plan physique que sur le plan psychique et social. Il est désormais question de faire face à des situations et questionnements nouveaux : la dépendance vis-à-vis des machines et du personnel soignant, le deuil de sa vie d'antan ou bien encore la diminution d'activités au quotidien. L'attente d'une greffe peut également être source d'angoisse.

Le rôle de la psychologue est d'être attentive au vécu des patients, à d'éventuels symptômes dépressifs et d'accompagner les patients dans ce processus de deuil. Il s'agit d'aider la personne à évacuer son ressenti, ses émotions et de trouver un nouvel équilibre dans les différentes sphères de sa vie, qui peuvent être bouleversées par la dialyse. 

Pour plus d'informations contactez le 065/35.93.13

Au sein du service de Revalidation Neurologique

Le rôle de la psychologue est de soutenir le proche dès le début de l’hospitalisation et tout au long de celle-ci, d’accompagner les différents membres de la famille dans leur cheminement, d’offrir à chacun un arrêt, un temps et un lieu de parole où il pourra évacuer ses émotions, exprimer son ressenti, sa vision de la situation, ses réflexions, …
Chacun pourra ainsi mettre des mots sur les maux car avoir un proche hospitalisé en éveil de coma, c’est devoir s’organiser au quotidien pour pouvoir se partager entre l’hôpital et l’extérieur, c’est devoir prendre de nouvelles habitudes.
C’est devoir continuer à vivre et c’est aussi devoir faire face à une série de doutes, de questionnements, de sentiments et d’émotions qu’il est souvent difficile de partager avec l’entourage.

La psychologue est également présente pour le patient lorsqu’il est possible pour celui-ci de s’exprimer que ce soit par le langage ou un code de communication adapté.

Pour plus d'informations contactez le 065/35.92.26 (site Warquignies)

La fonction gériatrique

S'adresse aux patients de plus de 75 ans.

Parce que nous ne vieillissons pas tous de la même façon, il est important que la personne âgée puisse être prise en charge de façon globale. Lorsque l’âge s’installe,  une certaine fragilité peut être présente tant sur le plan physique que sur le plan cognitif et psychique. La psychologue et la neuropsychologue seront donc attentives à la détection d’une éventuelle détérioration cognitive, à la présence de sentiments dépressifs ou autres. Un soutien psychologique pourra également être apporté lors d’une décision de placement. 

Pour plus d'informations contactez le 065/38.60.91, le 065/35.92.26 (site Warquignies) ou le 065/35.93.13 (site Saint-Joseph).

Dans le cadre de la fonction oncologique et de la clinique du sein

La psychologue en oncologie est amenée à rencontrer les patients à différents moments de la maladie  (diagnostic, interventions chirurgicales, traitements). La psychologue a un rôle de soutien, d’accompagnement pour le patient et ses proches face aux nombreux bouleversements générés par la maladie.

L’annonce d’un cancer génère de nombreuses inquiétudes et  suscite de nombreuses émotions (peur, tristesse, …). La psychologue propose un lieu où déposer ses émotions, ses questionnements et sa souffrance.

Au cours de la maladie, la communication entre le patient et la famille peut s’altérer. La psychologue peut alors amener un regard extérieur à la situation. Elle peut prendre un temps pour discuter et réfléchir à certaines questions, certaines interpellations liées à la maladie. 

Pour plus d'informations contactez le 065/35.92.53 ou le 065/38.57.31 

Au sein du service de Soins Palliatifs - La Maison Comtesses et dans le cadre de la fonction palliative

Le rôle de la psychologue est d'accompagner le patient et ses proches tout au long de son hospitalisation. Cela permet à chacun de prendre un temps pour se poser, de prendre un temps pour partager son questionnement sur les difficultés en lien avec ce moment si particulier de la fin de vie.

Comment se séparer, comment se dire au revoir, comment vivre ces instants où tous les repères se bousculent... ? Un soutien dans cette réflexion (l'expression des craintes, des émotions,...) est souvent nécessaire tant pour le patient que pour sa famille.

Que dire aux enfants, comment leur parler de la mort, de la maladie,...?  Ce sont là des questions qui désarçonnent et qui laissent bien souvent sans voix. Pouvoir en discuter avant avec l'aide d'un professionnel n'enlève pas la douleur mais permet de découvrir ses propres ressources pour faire face à la perte de l'être cher.

Et ensuite, comment poursuivre le fil de la vie, comment gérer au quotidien l'absence, le manque, … ?  Après le décès, un accompagnement par un suivi de deuil est possible avec la psychologue de l'unité. 

Pour plus d'informations contactez le 065/39.57.70.

Dans le cadre de la fonction algologique

Une psychologue fait partie de cette équipe dont la mission au sein de l’institution  est la diffusion d’une culture axée sur la gestion de la douleur.

Pour plus d'informations contactez le 065/39.57.70.
Découvrez la page Facebook du CHR Mons-Hainaut Découvrez la page linkedIn du CHR Mons-Hainaut